Fonds de soins palliatifs Jean Cameron

Jean Cameron Image_webJean Cameron était travailleuse sociale et conseillère en deuil au service de soins palliatifs de l’Hôpital Royal Victoria, aux côtés du Dr Balfour Mount. En offrant une oreille attentive et compatissante, Jean a inspiré et appuyé bien des gens par sa sagesse et sa force douce et bienveillante. Son travail en soins palliatifs et son ouvrage, Time to Live, Time to Die, ont touché de nombreuses vies. En raison de son expérience en travail social, Jean était particulièrement sensible aux petits détails qui ajoutent au confort personnel et aux moments tendres pour les personnes qui approchent de la fin de leur vie. Au fil des ans, elle s’est liée d’amitié avec de nombreux patients en phase terminale. Sa mission était d’identifier ce qui était important pour chaque patient, mais non offert par l’hôpital ou les services sociaux ou de santé, pour essayer de rendre le souhait possible, par exemple : payer le transport en taxi d’une femme âgée pour lui permettre de visiter son mari mourant pendant une grève des transports publics. Lorsque Jean a appris qu’elle était la bénéficiaire d’un legs testamentaire qui lui permettrait de financer ces services particuliers, elle a établi la Fondation des soins palliatifs Jean Cameron afin de poursuivre, de façon officielle, le travail qu’elle avait entrepris. Depuis le décès de Jean en 2012, le conseil d’administration dévoué de la Fondation s’est fait le défenseur de sa philosophie et de ses objectifs et assure le financement pour améliorer la qualité des soins aux patients et aux familles.

Depuis 2003, la Fondation des soins palliatifs Jean Cameron est un fidèle allié de la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île. Plus particulièrement, la Fondation offre un soutien infaillible à notre service de thé de quinze heures — un moment marquant de la journée pour les patients et les familles. En 2016, la Fondation a fait un don exemplaire afin de créer le Fonds de soins palliatifs Jean Cameron à la Résidence dans le but de soulager la souffrance, d’apporter du réconfort et d’unir les familles. Le Fonds fera en sorte que la dernière demeure de nos patients soit aussi confortable que possible. Il continuera d’appuyer notre service de thé quotidien et ses pâtisseries, de même que le chariot de vin et de fromage le vendredi après-midi pour bien entamer la fin de semaine. Le Fonds assurera aussi la fourniture d’articles personnels essentiels (brosses à dents, dentifrice, séchoirs à cheveux, chaussettes, etc.) pour les invités qui passent la nuit à la Résidence de façon imprévue. Il permettra aussi une assistance financière pour les familles qui en ont besoin afin d’assurer un transport adapté pour la dernière visite à la maison d’un patient et des coupons-repas aux familles qui ne veulent pas quitter le chevet de leur proche. Comme notre objectif est de veiller à la pérennité du Fonds de soins palliatifs Jean Cameron, nous invitons donc d’autres gens à soutenir ces petits conforts pour perpétuer l’œuvre de Jean.

Afin de commémorer davantage son dévouement envers les patients et les familles, la Résidence a décrété le 6 juin, Journée Jean Cameron. Ce jour-là, un thé et un gâteau seront servis aux patients, familles, bénévoles et personnel qui auront aussi l’occasion d’en apprendre plus sur Jean et sa philosophie. Dans le cadre de cette célébration, le Prix Jean Cameron sera remis à un bénévole qui incarne l’esprit de Jean, que ce soit par son suivi du deuil ou par ses efforts pour assurer le confort des patients et leur offrir des moments tendres avec leurs proches.

La Résidence est privilégiée et très fière de rendre hommage à Jean Cameron et de reconnaître son rôle déterminant pour les organismes de soins palliatifs au Canada.