La Résidence

La Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île permet aux patients en phase terminale de vivre leurs derniers jours dans le confort et la dignité, dans un environnement chaleureux au sein de leur propre communauté, entourés de leurs proches.  La Résidence possède 23 lits et est la plus grande résidence de soins palliatifs indépendante au Canada.

Suite à l’adoption de la loi portant sur les soins de fin de vie au Québec du 5 juin 2014, la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île tient à préciser que cette législation ne changera absolument pas les soins qu’elle offre aux patients en phase terminale. La Résidence continuera d’agir comme elle l’a toujours fait – en offrant du réconfort et les meilleurs soins, y compris le soulagement des symptômes, aux personnes en phase terminale sans pour autant poser des gestes qui accélèrent le processus naturel conduisant à la mort. Lisez le communiqué.

Le but principal des soins fournis par la Résidence est de maintenir la qualité de vie de tous ses patients et d’appuyer leurs familles en cherchant à comprendre les préoccupations et désirs uniques de chaque patient et en créant un dialogue avec le patient et sa famille tout au long de leur séjour. Nos médecins, notre personnel infirmier, nos thérapeutes, nos travailleurs psychosociaux et nos nombreux bénévoles travaillent ensemble pour gérer les symptômes physiques et combler les besoins émotionnels, sociaux et spirituels des patients.

La Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île est une organisation communautaire indépendante à but non lucratif accréditée par le Gouvernement du Québec afin de fournir des services de santé en soins palliatifs pour les résidents de Montréal.

Notre mission

Prodiguer avec compassion des soins actifs afin de réconforter et de soutenir les patients en phase terminale et leurs proches et continuer d’agir à titre de chef de file en soins palliatifs au Québec et au Canada.

Notre vision

À titre de chef de file :

    • être à l’avant-garde de la prestation de soins palliatifs de qualité supérieure au sein du réseau communautaire de soins de santé;
    • promouvoir et soutenir une gamme de services aux patients qui nécessitent des soins palliatifs, et ce, à domicile, à l’hôpital et à la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île;
    • servir de modèle et être une référence pour les communautés qui désirent mettre sur pied des résidences indépendantes de soins palliatifs;
    • promouvoir l’éducation et offrir de la formation aux professionnels de la santé et aux bénévoles pour améliorer les compétences dans la prestation des soins palliatifs;
    • promouvoir l’éducation dans la communauté, afin d’accroître la sensibilisation et la compréhension des besoins des patients en phase terminale et ceux de leur famille;
    • améliorer continuellement les soins palliatifs par la recherche et la transmission du savoir;
    • assurer des services de soutien au deuil aux proches des patients de la Résidence et en faire la promotion dans la communauté.

Notre histoire

La Résidence est le résultat d’un rêve et d’un projet ambitieux entrepris en 1998 par les co-fondateurs Teresa Dellar et Russell Williams, à l’époque député de l’Assemblée nationale du Québec pour la région de Kirkland. Après plusieurs années de collecte de fonds de la communauté, suivies par la construction de l’établissement construit à cet effet, la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île, avec une capacité de 9 lits, a ouvert ses portes en octobre 2002 sur la rue André-Brunet à Kirkland. La Résidence a été la première de son genre à Montréal.

Conformément à la recommandation du Ministère de la santé et des services sociaux de un lit palliatif par 10 000 habitants, en avril 2012, la Résidence a ouvert 14 lits supplémentaires sur un étage, dédié à ce but, d’une installation à long terme située à proximité de la Résidence.

Avec ses 23 lits, la Résidence est le plus grand établissement autonome de soins palliatifs au Canada. Elle a été reconnue comme un leader dans la prestation de soins palliatifs communautaires et a été contactée et visitée par beaucoup de personnes de plusieurs communautés à travers le Canada et ailleurs qui cherchent à lancer des projets similaires dans leurs communautés.

Faits saillants sur la Résidence

  • Depuis son ouverture, la Résidence a aidé plus de 4 500 patients et 17 000 de leurs proches.

  • Le plus jeune patient était de 18 ans et le plus âgé de 105.

  • Nos admettons des patients en phase terminale : SLA, sclérose en plaques, maladie cardiovasculaire, cancer et autres.

  • La Résidence n’est pas un établissement de soins de longue durée et nous devons donc trier les admissions afin d’admettre les cas les mieux adaptés pour les soins que nous fournissons.

  • La Résidence obtient de la part du gouvernement du Québec le tiers de son budget de fonctionnement annuel de l’ordre de 5,2 millions $. La Fondation de la Résidence est responsable d’amasser le reste, soit plus de 3,5 millions $ annuellement.

Ce que les autres disent à propos de nous

« Je tiens à remercier tout le monde d’avoir permis à ma mère de vivre cette expérience humaine, en toute dignité. »

Athanasia

« Quand je suis entrée dans la Résidence, quelqu’un a pris ma main et a dit : « Ici, vous êtes à nouveau la fille de votre mère. Permettez-nous de nous occuper d’elle. » Le soulagement de cette simple phrase était plus que vous pourriez l’imaginer. »

Debra Louise Barry

« Quand la Résidence a ouvert ses portes à Kirkland il y a dix ans, j’ai décidé de faire du bénévolat. Cependant, les premières réactions des gens étaient : Pourquoi être bénévole là-bas? Cela doit être tellement déprimant. Ils avaient si tort. Quand les gens arrivent ici, ils sont surpris par la couleur jaune vif des murs, du foyer, de la cuisine qui prépare des repas faits maison. Les soins, la compassion et le respect – c’est à cela qu’aspirent le personnel et les bénévoles de la Résidence. »

Penny

« Du moment où nous avons été accueillis à la porte, notre famille s’est sentie enveloppée dans un havre de paix. L’atmosphère était calme et paisible. Les médecins et les infirmières ont porté une attention particulière aux besoins de notre père. Ils écoutaient attentivement et ils nous écoutaient avec respect. »

Lynn