Teresa Dellar, cofondatrice et directrice générale de la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île et fondatrice de l’Institut des soins palliatifs de Montréal est décédée après un combat courageux contre le cancer

C’est avec une grande tristesse que les employés et les bénévoles de la Résidence de soins palliatifs de l’Ouest-de-l’Île et de l’Institut de soins palliatifs de Montréal, ainsi que les membres de leurs conseils d’administration respectifs peuvent confirmer le décès de leur cofondatrice, Teresa Dellar, M.S.C., MSW, PSW, FT. Toute la communauté des soins palliatifs du Grand Montréal et au-delà pleure la perte de cette figure de proue, après un combat courageux contre le cancer, le 19 août 2019, à l’âge de 58 ans. Nos pensées accompagnent son mari, ses fils, ses parents, ses frères et ses soeurs et toute sa famille en ces moments difficiles.

« Ce matin, nous avons perdu un ange. Teresa était une pionnière et une ambassadrice incroyable pour la communauté des soins palliatifs, et nous sommes profondément attristés par son départ prématuré, a affirmé Allan Van der Wee, président du conseil d’administration – Opérations de la Résidence. Teresa a touché tant de vies et a eu une incidence énorme sur chacun d’entre nous : les employés, les bénévoles, les amis, les patients, les familles et la collectivité en général. Elle laisse une marque indélébile sur les soins palliatifs dans notre collectivité. Aucun mot ne saurait dire à quel point elle nous manquera. »

« La passion et l’engagement de Teresa étaient sans pareils. Il y a 20 ans, elle a eu la vision d’une résidence communautaire de soins palliatifs afin de permettre aux familles d’être près de leurs proches tandis qu’ils vivent leurs derniers jours. Teresa était l’inspiration derrière la Résidence et nous continuerons à honorer sa vision, a souligné Robert Havill, président du conseil d’administration – Fondation de la Résidence. Grâce à sa passion implacable et son esprit indomptable, la Résidence a pu servir plus de 4 400 patients et 17 000 membres de leurs familles. Teresa a donné aux mourants la voix et la dignité qu’ils méritent. »

Teresa a cofondé la Résidence avec Russell Williams, ancien député à l’Assemblée nationale, en 1998. La nécessité de la Résidence est née de son inquiétude pour les patients en phase terminale qui devaient être transférés au centre-ville pour vivre leurs derniers jours loin de leur collectivité et de leurs proches. Au cours des 19 dernières années, elle a reçu de nombreuses reconnaissances pour ses grandes
réussites, sa contribution aux soins palliatifs dans la collectivité de l’Ouest-de-l’Île et son rôle de chef defile dans le domaine partout au Canada. Pour plus d’information sur la vie de Teresa, prière de consulter sa biographie.

Teresa laisse dans le deuil son conjoint, Gavin Fernandez, et leurs deux fils, Jonathan et Nicholas, en plusde sa famille élargie et d’une vaste communauté d’amis et de collègues.

Communiqué de presse